La diététique de l’été

La diététique de l’été

Une manière de bien vivre une saison et de recharger son organisme de l’énergie propre à cette saison passe par une diététique adéquate. Ceux concernant spécifiquement l’été peuvent se regrouper en quatre points :

 

1) Les légumes et fruits de saison

L’été est assurément la saison où il est le plus facile de multiplier sa consommation de fruits et légumes de saisons. C’est en effet à cette période que l’on peut consommer le plus de fruits possible (mangue, letchis, ananas, etc.) puisque la plupart arrive à maturité à ce moment-là. En effet, si l’on respecte la saisonnalité et une consommation locale, on s’aperçoit que la période des fruits est finalement assez courte. Le reste de l’année, les fruits sont assez rares. Cela n’est pas en soit un problème, les différents légumes arrivant à maturité tout au long de l’année nous fournissent les vitamines et minéraux nécessaires à notre santé.

2) Consommez frais

La chaleur (yang) est bien évidemment la caractéristique climatique associée à l’été. La santé fonctionnant sur l’équilibre entre le Yin et la yang, il est sage de consommer des aliments plutôt froid ou frais (Yin) comme les salades composées, le taboulé (la menthe fraîche est particulièrement préconisée). Vous pouvez également consommer des aliments crus plus davantage que le reste de l’année. Limitez cependant cette consommation crue si vous avez des problèmes de digestion et de rétention d’eau .

3) Limitez les aliments chauds

Dans une même logique, il est plutôt conseillé de limiter les barbecues et autres grillades, pourtant largement répandus en été, car ce mode de cuisson renforce la dimension chaude des aliments, surtout quand ceux-ci sont de la viande dont la plupart sont déjà de nature chaude et Yang (viande rouge). De même pour l’alcool, le piment, les épices, le tabac et bien sûr le café. ( oui je sais c’est dur…..)

4) Consommez les aliments amères

Dans la théorie des cinq éléments, la saveur amère est associée à la saison estivale. Les aliments amers soutiennent les fonctions du Cœur, du Péricarde, de l’Intestin Grêle et du Métabolisme ( Triple Réchauffeur). Consommez donc avec profit des aliments possédant cette saveur comme le mouton, le blé, le chocolat noir, le Margoze, les brèdes » moroune », la bière brune, la laitue, la scarole, l’asperge, le céleri, le foie, etc. En cas de pathologie du Cœur, il faut néanmoins les limiter et notamment le plus courant d’entre eux : le café qui agite le Cœur. »

Nicolas CASSAM-CHENAI :)

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>